Vous trouvez ici tous nos communiqués de presse. 

  • PSN
    La culture mérite que l’on y attache une attention toute particulière. A n’en pas douter, plus que les cinq pages du rapport du Conseil d’État sur les États généraux de la culture. Un rapport qui devait répondre à une recommandation du Grand Conseil, recommandation qui, elle-même, venait compléter la liste des demandes réitérées du parlement et du groupe socialiste pour clarifier l’avenir de la culture dans le canton. Insatisfait par la réponse du Conseil d’État, le groupe socialiste a interpellé le gouvernement pour obtenir des réponses. Continuer
  • Florence Nater, présidente du Parti socialiste neuchâtelois
    Le Conseil d’État n’a pas encore publié son rapport sur la mise en œuvre de l’initiative « pour 2 hôpitaux, sûrs, autonomes et complémentaires » et déjà les esprits s’enflamment. Les fronts se figent, le débat se crispe avant même d’avoir officiellement commencé. Annonce de la potentielle fermeture d’un bâtiment hautement emblématique de l’hôpital de notre canton, démission, demande de démission, communications multiples, parfois même à la limite voire au-delà de l’acceptable, pétition, interpellation… Le dossier hospitalier semble, à nouveau, sur le point de mettre Neuchâtel « à feu et à sang ». Continuer
  • PSN, LES VERTS, SOLIDARITES, POP
    En cette Journée internationale des droits des femmes, les Verts, le Parti socialiste, le POP et solidaritéS rappellent que l’égalité passe aussi par une présence accrue des pères dans la vie familiale, notamment lors des premières semaines de la vie. Appelant au devoir d’exemplarité de l’administration, ils demandent un congé paternité de 20 jours dans la fonction publique neuchâteloise. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois salue le rejet net et clair de l’initiative NO BILLAG par les Neuchâteloises et les Neuchâtelois. Un résultat plus net encore que celui qui se dessine sur le plan national. Le PSN se félicite du rejet d’une initiative extrême qui menaçait les fondements mêmes de notre démocratie. Les médias au bénéfice d’un mandat de service public pourront continuer de rendre compte de l’actualité, de donner la parole aux multiples minorités que compte notre pays et ainsi soutenir la cohésion nationale tout en permettant que chacune et chacun puisse librement se forger une opinion. Une excellente nouvelle pour la RTS tv et radio, mais aussi et bien sûr pour Canal Alpha et RTN dont l’ancrage régional et le travail de proximité sont importants pour un canton comme le nôtre. Continuer
  • PSN, groupe socialiste au Grand Conseil
    Le canton dispose d’un budget. Un budget nécessaire, un budget qui permettra à l’État et à ses partenaires, qui œuvrent dans l’accompagnement des personnes les plus fragilisées particulièrement, de se concentrer sur leur travail. Et c’est bien là l’essentiel, car le budget adopté par le Grand Conseil ne peut satisfaire le groupe socialiste, ni personne à gauche d’ailleurs. Le groupe socialiste et ses alliés ont néanmoins assumé leurs responsabilités pour doter le canton d’un budget et mettre un terme à la période d’incertitude ouverte par le refus du budget par la droite en décembre dernier. Continuer
  • PSN
    Congrès PSN 10.02.2018
    Le Parti socialiste neuchâtelois ne croit pas à l’austérité. Il n’y croyait pas lors de son Congrès de novembre 2016 et n’y croit pas davantage aujourd’hui. Le PSN préfère l’audace d’un plan de relance qui offre une alternative ou plutôt des alternatives. Alternatives à une démission programmée de l’État face aux plus fragilisés, à la sinistrose ambiante bien sûr, mais aussi, sans dénigrer le travail accompli, à ce qui a été tenté depuis près de 40 ans. Le PSN en est convaincu et, réuni en Congrès aux Geneveys-sur-Coffrane, il l’a affirmé à l’unanimité : l’audace d’investissements d’envergure et le sérieux d’un équilibre budgétaire construit à moyen terme auront raison du mal neuchâtelois. Le canton, l’agglomération neuchâteloise, a besoin de mouvement, de se sentir vivre, de s’affirmer. Continuer
  • Le Parti socialiste neuchâtelois apporte son soutien à l’initiative « Pour sauver des vies en favorisant le don d’organes ». Réunis mardi 30 janvier en Comité cantonal, le PSN a décidé d’apporter son soutien public à la récolte de signatures. L’inversion de la présomption du consentement apparaît comme essentielle pour favoriser le don d’organes et donc sauver des vies Continuer
  • PSN
    A l’issue de la très longue session sur le budget 2018, plusieurs constats sont sans appel. Premièrement, le consensus à la neuchâteloise n’est plus. Ensuite, conséquence directe de ce qui précède, l’Etat de Neuchâtel se trouve, pour la première fois de son histoire, dépourvu de budget. Enfin, et ce n’est pas le constat le moins intéressant, PLR et UDC, en ne donnant pas de cadre financier à l’Etat, n’ont en rien résorbé le déficit de l’Etat, au contraire. C’est pourquoi le groupe socialiste demandera à la commission des finances d’examiner deux propositions urgentes. Continuer
  • Groupe socialiste au Grand Conseil
    L’Etat n’aura pas de budget 2018. La droite du Parlement en a décidé ainsi malgré les appels à la raison de la gauche. Les efforts que la gauche était prête à consentir dans des domaines qui lui sont pourtant chers n’ont pas non plus trouvé d’écho à droite. Demain, faute de budget, c’est donc tout un pan de mesures qui ne pourront pas être déployées, mais aussi de garanties qui ne pourront être apportées. Citons l’absence d’investissements, la mise en péril de la liaison directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, l’affaiblissement des soutiens à la culture, le blocage des réformes en perspective, mais aussi la perte des aides matérielles ou encore le désengagement de la lecture publique. Autant de domaines pour lesquels il revient à la droite d’assumer son choix de priver l’Etat de budget. Car, si le budget travaillé par le Grand Conseil ne satisfaisait de loin pas le groupe socialiste, il aurait permis à l’Etat de fonctionner en conservant une certaine capacité d’action. Continuer
  • PSN
    En rejetant par 76% et 77% des voix les modifications de lois portées par la droite neuchâteloise, Parti libéral-radical en tête, les Neuchâtelois-e-s ont réaffirmé leur plein et entier soutien au dialogue social. Le Parti socialiste neuchâtelois se réjouit de ce cri du cœur adressé aux travailleuses et travailleurs de la santé. N’en déplaise à certains acteurs privés : « NON, la santé n’est pas un marché comme les autres ! » Continuer
  • PSN
    Trop cher. C’est ainsi que le Conseil fédéral juge l’introduction du congé paternité sur le plan fédéral. Comment ne pas s’indigner d’une telle prise de position dans un pays qui se targue d’être à la pointe de l’innovation ? Plus qu’un message d’un autre âge, c’est un signal désastreux envoyé aux familles de ce pays. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois prend acte des résultats sortis des urnes aujourd’hui. Des résultats paradoxaux à certains égards. Si les Neuchâtelois-e-s ont souhaité voir les frontières administratives abolies dans le cadre de la Réforme des institutions, ils ont rejeté le projet de réorganisation de la justice qui s’inscrivait dans la même logique d’un canton, un espace. Le report de l’harmonisation des frontaliers a, pour sa part, recueilli une majorité démontrant que la solidarité n’est pas un vain mot en terre neuchâteloise. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois officialise son soutien aux deux initiatives fédérales qui visent à corriger les défauts les plus criants du système d’assurance-maladie. L’initiative « Pour un Parlement indépendant des caisses maladie » propose d’entériner ce qui apparaît comme une évidence pour un bon nombre de citoyens : un parlementaire fédéral ne peut siéger dans l’organe d’administration, de direction ou de surveillance d’une caisse maladie. Une évidence qui doit devenir la règle. La seconde initiative « Assurance-maladie. Pour une liberté d’organisation des cantons » veut, elle, permettre la mise en place de caisses de compensation cantonales dans les cantons qui le souhaitent. Cet outil apportera davantage de transparence et permettra notamment de limiter les hausses des primes à la hausse des coûts de la santé. Continuer
  • PSN
    La solidarité entre communes prend tout son sens en période de crise. C’est dans ces instants que l’on peut mesurer la valeur des engagements des uns et des autres. Le report de la bascule de l’impôt des frontaliers s’inscrit dans cette logique. Accepter de reporter cette bascule, ce n’est donc pas refuser le partage, mais bien s’abstenir d’empirer un creux conjoncturel. L’oublier, c’est mettre en péril l’avenir de tout le canton. Continuer
  • PSN, FSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois (PSN) et la section neuchâteloise des Femmes socialistes* (FSN) félicitent chaleureusement Martine Docourt Ducommun pour son élection à la coprésidence des Femmes* socialistes suisses (FSS). Sa ténacité, son attachement au dialogue ainsi que son expérience tant politique que professionnelle seront des atouts précieux pour les FSS. Au sein du PSN, Martine Docourt agit avec détermination depuis plusieurs années pour que l’égalité entre femmes et hommes se concrétise par les actes, à l’intérieur et à l’extérieur du parti. Elle a ainsi contribué, avec les FSN, à faire du PSN le parti le plus progressiste du canton tant en termes d’équilibre des postes à responsabilités en son sein que d’élues sur le plan cantonal. Continuer