Vous trouvez ici tous nos communiqués de presse. 

  • Le conseiller fédéral Alain Berset dialoguera avec la population sur le thème de la « Prévoyance vieillesse 2020 », le jeudi 12 mai à 19h à la salle de La Rebatte, à Chézard-Saint-Martin. La discussion sera précédée d’une présentation de la thématique par le chef du Département fédéral de l’intérieur. Le PS Val-de-Ruz se réjouit que le conseiller fédéral ait répondu favorablement à son invitation. Continuer
  • PSN
    Le franc et large OUI des Neuchâteloises et des Neuchâtelois qui est sorti aujourd’hui des urnes est le signal dont le canton avait besoin pour poursuivre son redressement. L’importante participation au scrutin renforce encore le message clair envoyé aux autorités fédérales. Le PSN se réjouit de voir le canton uni derrière un projet qui a rassemblé au-delà des clivages traditionnels. Il appartient désormais à chacune et à chacun de s’approprier un bout de ce futur neuchâtelois. Continuer
  • PSN
    Le soulagement est le sentiment qui prévaut après le refus de l’initiative dite de mise en oeuvre de l’UDC. Le résultat neuchâtelois souligne l’attachement des Neuchâtelois-es aux valeurs humanistes que l’UDC n’a de cesse de mettre à mal. Pas question toutefois pour le PSN de crier victoire à l’issue d’une campagne qui aura attisé les haines et les instincts les plus bas. L’UDC ne peut pas impunément capitaliser sur la division en montant les citoyen-ne-s les un-e-s contre les autres. Non, l’UDC ne pose pas les bonnes questions. Non, elle ne soucie pas le moins du monde des personnes qu’elle dit vouloir protéger. Celles et ceux qui pensent le contraire auront tôt fait de se retrouver dans le viseur de ce parti. Aujourd’hui, au-delà de la large coalition politique, c’est la société civile qui a démontré son attachement à l’Etat de droit, au respect des minorités et qui a réaffirmé son rejet du totalitarisme. Un signal fort en faveur de la démocratie et de la solidarité. Continuer
  • PSN
    Alors que le Parti libéral radical multiplie les attaques contre le service public, le Parti socialiste neuchâtelois juge plus que jamais nécessaire de rappeler la nécessité de garantir des conditions de travail de qualité pour l’ensemble des travailleuses et des travailleurs. La santé, secteur déjà fragilisé, ne peut être instrumentalisé à des fins électorales sous peine de mettre en péril la qualité des soins mais aussi la sécurité sanitaire dans notre canton. L’ingérence du PLR dans les négociations de la CCT21 entre partenaires sociaux est inadmissible. En plus d’être contreproductif, ce mépris affiché du dialogue social est indigne d’un parti politique. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois s’inquiète du peu de transparence qui accompagne les réflexions du Conseil d’Etat sur la politique culturelle cantonale. Le PSN ne saurait accepter que le débat démocratique soit confisqué par l’exécutif. Il attend des réponses claires quant aux intentions du Conseil d’Etat. Le PSN ne se satisfera pas de vagues déclarations et attend que du ministre en charge du dossier qu’il réponde avec diligence et application à la motion déposée aujourd’hui par le groupe socialiste. Par ailleurs, s’agissant de la remise en question du pourcent culturel, le groupe socialiste ne peut admettre que le Conseil d’Etat fasse sciemment fi d’un vote clair du Grand Conseil. Il a déposé un projet de loi pour garantir le respect de la volonté du législatif. Continuer
  • PSN
    Justice sociale et mobilité sont indissociables. Réuni en congrès au Locle ce samedi, le Parti socialiste neuchâtelois l’a rappelé avec force au moment de souligner son soutien au projet Neuchâtel Mobilité 2030. Le PSN veut être acteur et force de proposition pour accompagner un projet indispensable au canton tout entier. Les délégué-e-s ont, par ailleurs, apporté leur appui au référendum « Sauvez le bibliobus ». Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois a pris connaissance avec gravité des statistiques du chômage publiées ce jour. Il s’inquiète de leur évolution et de l’aggravation des conséquences sociales qu’elles impliquent. Un engagement déterminé des collectivités publiques est nécessaire pour éviter la fragilisation, voire la marginalisation de toute une frange de la population. Le PSN est particulièrement préoccupé par la situation sur le plan cantonal. Un an après l'abandon du taux plancher, le canton apparaît plus que jamais esseulé dans ses efforts à sauvegarder la place industrielle. Si le PSN se félicite de l’action du Conseil d’Etat, il ne peut cautionner l’attitude passive de la Confédération. L’industrie a pourtant bien plus à offrir qu’un cadre pour les photographies officielles. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois nourrit les plus grandes inquiétudes quant aux conséquences sur le dialogue social du budget 2016, tel qu’imposé hier par la droite neuchâteloise. Une détérioration du dialogue entre les représentant-e-s de la fonction publique et le Conseil d’Etat, alors que les discussions n’ont pas, jusqu’ici, été menées à satisfaction, pourrait fragiliser le dialogue social aussi dans le secteur privé. Continuer
  • Le groupe socialiste ne peut que prendre acte du projet de budget de la commission des finances. Celui-ci est désormais teinté d’une forte couleur UDC-PLR. Aucune revendication de la gauche n’a été entendue, tant et si bien que le projet de budget tel que présenté dorénavant est l’un des pires de la décennie. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois constate avec regret l’impossibilité du Conseil d’Etat et des représentants de la fonction publique à s’engager dans un réel dialogue social. Alors que les discussions dans les secteurs de la construction, de la métallurgie et de l’horlogerie se déroulent dans un climat tendu, le signal envoyé par les partenaires publics est peu encourageant, pour ne pas dire désastreux. Si l’exemple ne vient pas de ceux dont tant le PSN que la population sont en droit de l’attendre, l’inquiétude est grande quant à l’avenir du partenariat social. Continuer
  • PSN
    Le Parti socialiste neuchâtelois aurait aimé se réjouir d’une Suisse qui prend en main son destin. Il se retrouve face à l’image d’un pays qui se plait à voir chez les autres l’origine unique de tous ses maux. Les quatre années à venir seront, à n’en pas douter, dures et longues pour toutes celles et tous ceux qui veulent croire en l’addition des forces et non à leur division... Continuer
  • PSN
    Les bureaux de vote ferment à l’instant. Continuer
  • PSN
    L’action publique dans le domaine de la santé est nécessaire. La santé est une responsabilité publique et le rôle de l'Etat est primordial pour surveiller et réguler ce secteur. Continuer
  • Le 18 octobre, une délégation de gauche majoritaire et forte Continuer
  • PSN
    La présidence du Parti socialiste neuchâtelois a beau fouiller sa mémoire, il n’est pas trace d’un quelconque souvenir de liste GSMN aux dernières élections cantonales. Au vu de certaines interventions de la droite neuchâteloise devant le Grand Conseil, il est pourtant légitime de s’interroger. Et ce, que l’on soutienne ou non l’idée d’un rapprochement entre public et privé dans le domaine de la santé. L’élément qui est questionné ici est bien celui de la transparence à laquelle les électrices et électeurs ont droit. Continuer